Trésor de l'Ile aux Chênes

Note utilisateur:  / 42
MauvaisTrès bien 

C'est l'Ile mystérieuse.

On y cherche un trésor depuis deux siècles. On sait où chercher. Mais après plus de 200 ans de fouilles avec des techniques de plus en plus perfectionnées, plusieurs faillites et quelques morts, on ne sait toujours pas qui a caché quoi sur Oak Island, l'Ile-aux-Chênes.
 
C'est la plus bizarre des "îles au trésor" de la planète. D'ordinaire, les chercheurs savent ce qu'ils cherchent: un galion coulé avec telle cargaison.Tout ce qu'ils ignorent, c'est où chercher. Dans le cas de la petite Ile-aux-Chênes, au large de la Nouvelle-Ecosse, c'est le contraire: on sait où se trouve le "trésor". Mais on n'a pas l'ombre d'une idée de ce qu'il contient. Et surtout, on ignore qui a pu construire le système de pièges le plus ingénieux qu'une île au trésor ait jamais renfermé.
 

nickell-map

Au début, ça semblait facile:

En 1795, Daniel McGinnis, un adolescent habitant sur le continent, qui s'amusait à chasser la perdrix dans cette île inhabitée, aperçoit une poulie de navire pendue à une branche de chêne. Juste au-dessous, il remarque une légère dépression du sol, comme si on avait rebouché un trou. Persuadé qu'il s'agit d'un trésor laissé par les pirates, il court prévenir deux copains. À quelques pieds de profondeur, ils rencontrent une rangée de dalles (flagstones ); ils l'enlèvent et continuent à creuser. À trois mètres (dix pieds), c'est une deuxième plate-forme, faite de billes de chêne (oak ). Ils l'enlèvent et continuent à creuser.

Et ça continue ainsi pendant des jours.

A six mètres (20 pieds), nouvelle plate-forme en chêne. À neuf mètres (30 pieds), une autre. Et sous elle, toujours cette terre tassée, avec de l'argile et des roches. Les garçons comprennent que ces plates-formes servent à se partager le poids des tonnes de terre. Sauf que neuf mètres de profondeur, c'est trop pour eux.
 
Ils abandonnent donc, et les choses en restent là pendant près de dix ans. En 1804, un nommé Simeon Lynds entend parler de ladécouverte des trois jeunes garçons. Il forme une compagnie et apporte sur l'île du matériel de mines.Les ouvriers dépassent sans problème le niveau atteint dix ans plus tôt et, en continuant à creuser, découvrent à leur tour, tous les dix pieds, des plate-formes recouvertes tantôt de couches d'algues, tantôt de charbon... et même de fibres de cocotier!
Dans l'esprit des plus rêveurs, l'association cocotiers = Antilles = pirates = trésor, est rapidement faite...
 
ile chenes plan
 
À la 9e plate-forme (27 mètres ou 90 pieds), première découverte intéressante: une lourde dalle de pierre marquée, au verso, d'une inscription dans un langage indéchiffrable. Elle est mise de côté, et il faudra longtemps avant que quiconque ne la juge digne d'intérêt...
 
Les ouvriers atteignent 33 mètres (110 pieds) et s'arrêtent pour la nuit. Le lendemain matin, surprise: le puits est rempli aux trois quarts d'eau!

D'où vient-elle?

On ne sait pas. Mais surtout, pourquoi le puits ne s'est-il pas rempli plus tôt? Sur le coup, on n'a pas de réponse. Pendant des semaines, les hommes écopent avec des seaux et des pompes improvisées, sans parvenir à abaisser le niveau d'eau.Au printemps suivant, ils creusent un deuxième puits, dans l'espoir de prendre le trésor par en-dessous.
 
Ils descendent jusqu'à 37 mètres (123 pieds) puis se dirigent vers le puits au trésor. Alors qu'ils l'atteignent, l'eau commence à jaillir avec force. Les ouvriers n'échappent que de justesse à la noyade. Le deuxième puits est lui aussi inondé.

Certains s'interrogent:

L'eau a, comme par hasard, commencé à jaillir lorsqu'on a enlevé la dalle gravée. Cette dalle aurait-elle agi comme un bouchon? Le puits aurait donc été conçu comme une paille à l'intérieur de laquelle l'eau ne montera pas si on en bouche l'extrémité avec le doigt?L'hypothèse est séduisante. Mais n'apporte aucune solution au problème. La compagnie abandonne. Lynds est ruiné.En 1849, les recherches reprennent avec la coopérative de Truro.
 
Il ne s'agit plus cette fois de creuser mais de faire des forages, pour savoir une fois pour toutes ce qui se trouve au fond. Les premiers résultats confirment les espoirs les plus fous: après avoir dépassé les 110 pieds, la foreuse passe à travers 10 cm de bois (le sommet d'une caisse?) et pénètre dans du métal en vrac! Lorsqu'on remonte la foreuse, on y trouve des échantillons de chêne et ce qui semble être trois maillons en or d'une chaîne de gousset.
 
C'est la première fois qu'on a la preuve que quelque chose de payant se trouve au fond. Encouragé, on refait descendre la foreuse. Au-delà du métal, elle traverse 20 cm de bois; sans doute le fond du coffre suivi du sommet d'un autre. Puis, 56 cm de métal en vrac. Puis, 10 cm de chêne (le fond du 2e coffre?) et 15 cm d'épinette (le plancher?).
 

 

 
Persuadés d'avoir enfin atteint la chambre au trésor, les chercheurs ne sont pas pour autant au bout de leurs peines: personne n'est encore parvenu à abaisser l'eau du puits, même avec des pompes.A l'été 1850, ils décident donc de forer un second puits pour faciliter le pompage. Ils creusent jusqu'à 36 mètres (120 pieds), un niveau jamais atteint jusque-là. Puis, ils se dirigent vers le premier puits, dans l'espoir d'atteindre le trésor par en-dessous.

C'est la catastrophe:

En moins de 20 minutes, le second puits se remplit au même niveau que le premier. Pire encore, à en juger par le bruit, les ouvriers en déduisent que le fond du puits au trésor s'est affaissé dans leur propre conduit. Lequel est maintenant tout aussi inondé que le premier puits. Chou blanc.Ce n'est qu'à ce moment qu'un ouvrier a l'idée de goûter l'eau du puits: elle est salée. C'est donc de l'eau de mer, et non un lac souterrain. Le puits est relié à la mer: pas étonnant qu'on n'arrive pas à le pomper!
 
On finit par trouver dans une anse, à une centaine de mètres de là, un endroit d'où l'eau s'échappe, à marée basse, à travers le sable.
 
IMG 5392
 
Les ouvriers enlèvent aussitôt le sable et le gravier et s'aperçoivent que la plage a été recouverte d'une couche compacte de galets et de roches entre lesquels on a tassé des algues et des fibres de noix de coco. Autrement dit, quelqu'un a transformé 45 mètres de plage en éponge, puis recouvert le tout de sable.

La plage au complet est artificielle!

Ce n'est pas tout: cinq conduits souterrains d'écoulement recouverts de gros galets et de roches plates conduisent à l'entrée d'un tunnel. À marée haute, l'eau s'infiltre par ces cinq conduits, et de là par le tunnel (no. 5, ci-dessus), en direction du puits au trésor. Et l'hypothèse de la paille se révèle exacte: quiconque enlève les plate-formes de chêne du puits, enlève les "bouchons" qui empêchaient l'eau de la mer d'atteindre le puits (sur le dessin ci-dessus, 2 représente le niveau de la mer).
 
Comme une paille qui ne se remplira pas si on en bouche une extrémité avec le doigt!De toute évidence, les mystérieux constructeurs de cet ingénieux système se sont donnés un mal fou pour empêcher des intrus d'accéder à leur trésor...Qui a fait ça ?Mais qui sont ces constructeurs? Au fil des générations, toutes les hypothèses y sont passées. Sauf qu'on estime que la construction du puits et des conduits aurait exigé une centaine d'hommes pendant six mois. Or, la région n'a gardé aucun souvenir d'une quelconque activité -l'île est à quelques coups de rames de la côte, il aurait donc été difficile de cacher un séjour de six mois aux riverains.

Aucune légende dans aucun port.

On n'a jamais retrouvé la moindre trace d'une habitation humaine sur l'île. Bref, le mystère avec un grand M.
Du milieu du XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui, plus d'une dizaine de compagnies ont tenté de récupérer le trésor de la mystérieuse ile-aux-chênes, au large de la Nouvelle-Ecosse. Toutes se sont butées aux problèmes d'inondations souterraines. Quelques personnes ont même perdu la vie, dans ces efforts répétés pour surmonter des obstacles ingénieusement dressés par on ne sait qui, il y a très longtemps.
 
La compagnie Truro, celle qui avait découvert la plage artificielle en 1850 , a dû à son tour abandonner les travaux, ruinée, sans jamais être parvenue à pomper le puits principal. Après une autre vaine tentative pour atteindre le puits principal au moyen d'un autre tunnel, le fond du puits s'effondre en partie dans le tunnel, en partie on ne sait où, peut-être dans une grotte ou une cavité située dans les profondeurs de cette île.
 
oak-island-dalle-gravee-vraie-300x225

En 1861, une nouvelle firme recommence le creusage.

Le puits-au-trésor s'effondre encore une fois. On achète une pompe à moteur. La chaudière éclate, tuant un ouvrier. La compagnie est en faillite en 1867.Une troisième reprend en 1897 avec une pompe à vapeur.
 
oak1896
 
On creuse le puits jusqu'à 111 pieds, mais la pompe tombe en panne et l'eau s'élève à nouveau.
Écoeuré, on prend alors les grands moyens: on fore cinq trous dans le sol, dans lesquels on insère des charges de dynamite, le long de la direction présumée du tunnel d'irrigation, qui amène l'eau de mer jusqu'au puits. On fait sauter. L'eau est pompée, avec succès, pour la première fois en 90 ans.Le forage reprend, et dépasse les niveaux de toutes les explorations précédentes. À 50 mètres (163 pieds), la pointe de la foreuse rencontre un obstacle: 17,5 cm de ce qui semble être du ciment. Sous le ciment, il y a dix centimètres de bois, puis un mètre de métal, puis de nouveau du bois et du ciment. Touche-t-on enfin au but? Il semble y avoir là une voûte de deux mètres.
 
Les coffres placés 20 mètres plus haut, qu'un forage avait localisé 50 ans plus tôt -et dont on a perdu la trace lorsque le plancher qui les soutenait s'est effondré- ne l'auraient-ils été que pour satisfaire la curiosité, alors que le vrai trésor se trouverait plus bas?Avant d'aller plus loin, en mai 1898, par mesure de prudence, on répand de la teinture rouge dans le fond du puits afin de s'assurer que le tunnel d'irrigation a bel et bien été détruit. On ne voit rien sur la plage: victoire!... jusqu'à ce que, plus tard dans la journée, des ouvriers aperçoivent une immense tache rouge qui recouvre une autre partie de la plage.

Il existe donc un deuxième tunnel d'irrigation!

On cherche son entrée, en vain. Les forages continuent, se multiplient. Après des semaines de travail, dans un amoncellement de boue, les hommes ne peuvent même plus localiser le puits original. Après avoir investi plus de 115 000$, les nouveaux actionnaires décident d'abandonner.Leurs successeurs n'auront pas plus de succès. En fait, le travail est devenu aujourd'hui considérablement plus difficile: l'île a tant et si bien été creusée qu'elle s'est transformée en une éponge. Les chênes ont disparu. Plus personne ne sait où se trouve le puits original. Et on n'a toujours pas l'ombre d'un indice sur ses constructeurs.

Mais on continue à creuser.

Les actuels rêveurs sont ceux de la compagnie Triton Alliance, qui creusait toujours, à l'été 1997. Mais c'est là tout ce qu'il était possible d'arracher à son président, M. Tobias. Pour le reste, comme d'habitude, le mutisme. On ne sait donc pas si Triton a trouvé quelque chose... ou si elle connaîtra le sort de ses prédécesseurs...
 
Charger les commentaires précédents
  • Invité - Tutu G

    Signaler

    le plus étonnant dans cette histoire, c'est le type du trésor ! Ça m'étonnerait qu'il y est seulement de l'or au fond de ce puit, poir s'être donné tout ce mal ! Il y a une théorie comme quoi se sont les templiers qui en sont l'origine, et si cela s'avère vrai, ce n'est sûrement pas de l'or, mais quelque chose conçernant la religion, très présente à l'époque des templiers. Serait-ce l'arche d'alliance ? À ce stade, ça peut être tout est n'importe quoi !

  • Invité - findumensonge

    Signaler

    trop tard les gars pour vos solutions... vous avez pas tout lu ou koi?...

    cest tout de meme etonnant que les concepteurs ai creusé un trou de 60 metres dont 50 sous le niveau de la mer pour cacher un tresor.... en fait peu importe la raison ils se sont donner vraiment beaucoup de mal... il doit y avoir une sacre bonne raison.

    vu la profondeurs du tresor et le fait qu on ne sache plus ou etait le puit dorigine et si en plus ils ont fait de l ile un gruyere cest mort, personne laura jamais ce soi disant tresor!

    en tout cas quand bien meme on ferait un beau puit tout congeler jusquau tresor... ben jy decendrais pas...
    sans compter que cest loin detre sur que linjection deau sale en surfusion fonctionne dans ce cas precis.

    donc faudrait deja retrouver le premier puit ensuite en forer 6 ou 7 de plus dans gruyere island et ensuite on injecte leau en surfusion continuellement jusqu a l excavation du tresor qui a plutot interet detre baleze si la boite qui aurat payer tout sa veut au moins rentrer dans ses frais... et oui cest bien beau la curiosite mais le fric sa compte aussi.

    et pour "un cout assez faible" pas trop daccord. moi jai pas assez de flood dumoins.

    PS:c est 200 pieds pas 200 metres. sa fait 60 metres environ et noubliez pas que lor cest pas comme le petrol... elle remontera pas delle meme, il faudra faire descendre du monde pour sa...

  • Invité - Julien G.

    Signaler

    Bien vu François tu as trouvé ma solution !
    En effet, des ingénieurs chinois ont développé une technique pour creuser les fondation d'un pont sur un terrain marécageux en bord de rivière !
    La solution ? Creuser des puits de forage dans le sol jusqu'à la profondeur souhaitée (dans notre cas 200m) tout autour du puit principal. En faisant circuler de l'eau de mer refrigéré à -20°C, la terre et l'eau finissent par geler tout autour des puits de forage sur une distance de 1m. Dans le cas de l'île aux chênes ce n'est pas la terre mais l'eau qu'il faut stopper et cette technique permet de créer un tube de terre imperméable pour un coût relativement faible !
    Inutile de sortir la grosse artillerie avec des caissons hyperbars et des compresseurs en veux tu en voila ! Méthode simple et infaillible !

  • Invité - gerard

    Signaler

    pourquoi ne pas creuser au-dessus des tunnels qui relient la mer et les boucher de façon que l'eau ne puisse s'introduire

  • Invité - Soyo

    Signaler

    Ce qu'il faut est tout simple : pomper plus vite que ca revient.

  • Invité - François G

    Signaler

    Bonjour,
    Solutions (celle de Julien.G ??).
    Boucher la surface du puits de façon hermétique puis envoyer de l'air sous pression.
    On abaisse le niveau d'eau de 10 mètres pour un bar mais attention à la force sur le bouchon.
    10 tonnes par mètre carré ce qui à mon sens discrédite l'hypothèse de la paille et du bouchon ( la dalle aurait dû être très lourde pour contenir une telle pression).
    Autre moyen : geler le sol jusqu'à une profondeur déterminée tout autour du puits en injectant de l'azote liquide par des tubes comme cela se fait déjà sur certains chantiers.
    A bon entendeur...

  • Invité - Julien G.

    Signaler

    Salut à tous !
    J'ai récemment entendu parler de ce mystérieux puit et j'avoue que cela m'intrigue !
    En revanche, si je ne sais pas ce que cache ce puit, je connais un moyen de creuser jusqu'au fond !
    Quelqu'un sait comment contacter la compagnie qui possède l'ile ??

  • Invité - Max-Louis

    Signaler

    Bon jour,
    Il existe un article très intéressant dans la revue Historia (n°277 - décembre 1969 - page 131 à 136) qui relate ce puits aux trésors mystérieux.
    Votre croquis sur ce puits - un véritable coffre-fort mais vertical - permet de visualiser les différentes strates et phases des travaux effectués aux fils des siècles. La notation de 13 pieds de diamètres est intéressante. J'ai lu que ce puits pourrait être l'oeuvre du Diable suite à un pacte avec un pirate. Et je me dis que le chiffre 13 n'est peut-être pas anodin. Et en partant de là, est-il possible que la profondeur du puits soit de 666 pieds (203 m) ? Il resterait ainsi une dizaine de pieds avant de découvrir ce mystérieux trésor(s).

  • J'imagine que ce n'est pas tant le gain que le mystère qui motive. ;)

  • Invité - Yannick973

    Signaler

    S'ils avaient fait l'effort d'exploiter les chènes, ils auraient leur trésor depuis longtemps.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Articles Divers

codex gigas illumination2
40262

Codex Gigas

in Divers
Dans la Bibliothèque Nationale de Suède se trouve un livre unique et légendaire. Haut de…
VoyageDansLaLune
20276

Enigmes sur la lune

in Divers
Des lumiéres sur la lune Les membres de la Société Royale de Grande-Bretagne observèrent,…
maryceleste1
14430

Mary Celeste

in Divers
Décembre 1872, le "Mary Celeste", modeste navire de 31 mètres de long, est retrouvé…
bermudes1
16875

Vol 19 : Voyage vers l'enfer

in Divers
Cinq décembre 1945, 14h10, base de Fort Lauderdale au nord de Miami, sur la côte Est de…
saint suaire
12967

Saint suaire

in Divers
C'est dans la ville italienne de Turin que se trouve la pièce d'étoffe la plus célèbre du…
nickell-map
64120

Trésor de l'Ile aux Chênes

in Divers
C'est l'Ile mystérieuse. On y cherche un trésor depuis deux siècles. On sait où chercher.…
miroir1
20883

Lampes perpetuelles

in Divers
Parmi les nombreuses énigmes que la civilisation égyptienne nous a posées, il en est…
Zeitgeist-Addendum
14863

Zeitgeist : Addendum

in Divers
Le documentaire Zeitgeist : Addendum est le deuxième film de Peter Joseph, suite de…
john-titor
32751

John Titor

in Divers
Tout comme Emmerich, Titor nous prédit un scénario catastrophe vraisemblable et…
rennes chateau cc5
21615

Rennes le Château

in Divers
Un jeune prêtre, l'abbé Saunière, est nommé en 1885 à Rennes-le-Château, village des…
Bataillon Norfolk
26423

Bataillon de Norfolk

in Divers
L'un des cas les plus mystérieux de disparition s'est produit au cours de la Première…
LaPerouseJ1
14782

La Pérouse

in Divers
Deux siècles après la disparition de l'expédition La Pérouse, une nouvelle mission…
dogons 05
14658

Les Dogons

in Divers
Une cosmogonie fantastique Les Dogons est la dénomination d'un peuple vivant sur le…
The-Illuminati-And-Popular-Culture
26045

Les Illuminati

in Divers
Présentation générale: C'est un ensemble de personnes qui ont un objectif commun et qui…
Voynich Manuscript
22287

Manuscrit de Voynich

in Divers
On ne connaît ni son auteur, ni son origine. Nul cryptographie n'a encore réussi à…
combustion1
12755

Combustions spontanées

in Divers
Depuis toujours, des récits font état d'hommes et de femmes frappés brutalement par un…
twin towers
25420

11 septembre 2001

in Divers
Le gouvernement Bush s'est opposé à ce qu'une enquête ait lieu sur les attentats du 11…
9ea0olei
36488

Terre creuse, Agartha, Shambala

in Divers
Un certain nombre de théories et d’ouvrages rédigés au cours des siècles ont suggéré la…
MJ12 collage
25318

Majestic 12

in Divers
Majestic 12 (aussi connu sous le nom de Majic 12, Majestic Trust, M12, MJ 12 ou MJ XII)…
2479528039 1
54825

Ruines de l'océan

in Divers
Remettre en cause le Point de Vue de l’Histoire Humaine Des études montrent que les…

Dernier commentaire

Invité - Numerus
Rien de nouveau..., Strabon l'écrivait déjà il y a plus de deux mille ans, je cite: "On croit aussi...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.