Espace-temps

Note utilisateur:  / 29
MauvaisTrès bien 
EspaceTempsEinstein
 

L'homme pourra-t-il le manipuler un jour ?

La science-fiction nous a habitués aux voyages dans le temps. Bien souvent l'esprit des auteurs ne se base que sur des intuitions, mais le mérite en est qu'ils nous font rêver, et par la même occasion nous font espérer un jour y arriver, car beaucoup de ces intuitions de par le passé se sont retrouvées dans le présent comme technologies courantes.
 
Actuellement quelques possibilités théoriques sont connues, telles qu'aller à la vitesse de la lumière ou alors de se promener aux abords d'un trou noir voire d'aller se promener à l'intérieur avec les risques que l'on connaît ou plutôt que l'on suppose.
 
Cette page n'a pas la prétention de dévoiler les secrets de ces types de voyages, elle est là seulement pour essayer d'ouvrir le débat avec des questions et des raisonnements qui auront le mérite d'être posés. Les sciences- frontières froissent et défroissent l'espace-temps comme un morceau de papier. Les masses le courbent et les trous noirs plus que tous autres jusqu'à des extrêmes non connus de nos observations. Mais il est admis que la masse "infinie" d'un trou noir courbe l'espace-temps, et nous allons essayer de nous servir de cette image pour en arriver à des possibilités autres, qui mettent en jeux le même principe, sans pour cela utiliser un objet aussi exotique.
 
Une représentation naïve est de poser un trou noir sur une ligne A-B représentant l'espace-temps pour voir A et B se rapprocher comme si l'on rapprochait les deux extrémités d'une feuille de papier. La logique de ce raisonnement si elle s'avérait juste permettrait de pouvoir procéder à d'autres expériences. Si pour le moment nous ne disposons pas d'un trou noir à coté et ne savons pas le fabriquer, il est une technique ou plus exactement une théorie qui pourrait se substituer au manque de ce matériel très exotique. Sans expliquer le trou noir en lui-même puisque sans observation directe, il est très difficile de le faire, nous allons nous rabattre sur un de ses effets. Sa masse tendant vers l'infini a pour conséquence le fait d'étirer, courber, voire déchirer l'espace-temps.
 

Un trou noir dynamique.

Nous savons déjà que toute masse est en mesure de faire la même chose à des degrés divers selon leur importance et le trou noir constituant l'extrême connu en sera le meilleur exemple. A coté de cet exemple, nous allons en prendre un autre qui est abordé dans la relativité, mais qui n'a jamais été utilisé, ni même comparé. La masse d'un objet accéléré augmente avec sa vitesse et tend vers l'infini aux abords de la vitesse de la lumière. Donc la conséquence directe d'un objet ( microscopique ou macroscopique ) accéléré à la vitesse de la lumière si elle tend vers un "infini" peut localement être comparée à un trou noir dynamique.
 
Sans aller au-delà, déjà nous pouvons constater que deux causes différentes peuvent avoir les mêmes effets. ( trou noir, et masse accélérée ). Pour être plus explicite et avoir une vision naïve de la chose, nous reprenons la droite A-B sur laquelle au début nous avions posé un trou noir, pour remplacer ce dernier par un ou plusieurs objets accélérés à la vitesse de la lumière avec une trajectoire perpendiculaire à la ligne A-B.Nous devrions constater un raccourcissement de l'espace A-B. Sans en arriver à une conclusion hâtive, et par simple déduction, si l'attraction d'un trou noir par sa masse "infinie" permet réellement de courber l'espace temps localement, la masse "infinie" d'un objet quel qu'il soit et aux abords de la vitesse de la lumière doit être de même nature à apporter les mêmes effets.
 
Si les théories sont justes, alors il est possible de penser que l'espace temps pourra être manipulé dans un temps assez proche. Des possibilités spectaculaires pourraient être envisagées, car dans cette représentation naïve, il n'est pas interdit de penser que si non un objet mais plusieurs objets sont accélérés à la vitesse de (c ) sur un même plan entre deux points, nous pourrions alors faire côtoyer le local A du distant B. La difficulté à prouver ce genre de choses tient du fait qu'il est difficile de vérifier de telles éventualités ou hypothèses.
 

 

 
Pourtant la possibilité de découverte de protocoles d'expériences permettant de valider ces hypothèses doivent exister. Je laisse à tout chercheur le soin de le faire, mais de mon coté je formule une proposition. Prenons un faisceau laser continu ou de particules avec pour cible un détecteur mesurant le temps de parcours et la distance A-B. Prenons plusieurs autres lasers juxtaposés et parfaitement parallèles, et faisons en sorte que ces derniers interceptent le rayon A-B perpendiculairement. Si le détecteur A-B change de valeur, il sera alors possible de penser que nous sommes en présence d'un rétrécissement de la distance A-B ou d'un changement du temps de parcours du rayon.
 
black hole
Voici une superbe représentation d'un trou noir de Kerr. Comme il "enroule" autour de lui l'espace-temps, le trajet d'un rayon lumineux (ici, en rouge) est fortement dévié. 

 Jouer avec la lumiere.

Protocole d'expérience N°2 Ce type d'expérience n'a rien à voir avec la précédente, mais dans la mesure ou elle présente la particularité de pouvoir aider à mettre en évidence la résurgence du passé dans le présent, elle sera évoquée. Nous prenons deux miroirs, le premier est un miroir réfléchissant ( A ), et le second un miroir sans tain ( B ).
 
Ces deux miroirs sont placés face contre face réfléchissante à ( X ) distance. Perpendiculairement et à l'extérieur du dispositif est disposée une source de rayonnement laser continu, de sorte que le rayon traverse le miroir sans tain et se retrouve piégé entre les deux surfaces réfléchissantes. On doit constater à l'extinction de la source laser, et ce pendant un temps très court, la réflexion du rayon entre les deux miroirs continuer alors que la source est éteinte. Cette constatation peut amener à la conclusion suivante: le passé de l'émission source est perceptible alors que cette dernière dans le présent est éteinte.
 
Sur la base de cette même expérience, plaçons un homme entre deux miroirs suffisamment grands, on constate une infinité de réflexions de cet homme entre ces deux mêmes miroirs. Imaginons maintenant que cet homme est doué pour se déplacer très rapidement et sorte du champs des deux miroirs instantanément. Sa réflexion la plus lointaine doit être perceptible alors qu'il n'est plus dans le champ de réflexion. On peut alors conclure que son image est encore là , alors que lui est déjà ailleurs. Dans cet exemple j'ai volontairement choisi un personnage pour rendre l'expérience plus représentative, mais cette dernière peut être réalisée avec un protocole sérieux. Bien sûr il ne s'agit que d'une expérience de pensée, mais elle amène à réflexion.
 
Tout objet accéléré à la vitesse de la lumière acquiert une masse infinie par l'énergie fournie pour permettre son accélération vers la valeur de (c). En simplifiant nous dirons que tout objet accéléré à la vitesse de (c) acquiert une masse "infinie" (selon la théorie relativité). Cette situation avait été mise en parallèle avec les trous noirs, eux aussi de masse "infinie", pour imaginer que deux causes, trou noir et masses accélérées, pouvaient induire les mêmes effets sur l'espace-temps.
 
Si maintenant on imagine un vaisseau habité accéléré à la vitesse de la lumière ce dernier deviendra de facto un trou noir pour un observateur. Dans le référentiel propre du vaisseau rien ne se passera et il sera permis à ce même vaisseau de franchir de grandes distances . Dans les théories habituelles il est intéressant de noter que seul et trop souvent est pris en compte le coté dynamique de la démonstration (vaisseau et pilote). La question est de savoir si aussi pour l'observateur (statique) des effets peuvent se faire sentir ? Imaginons un instant qu'il y ait deux observateurs pas très loin l'un de l’autre et que ce vaisseau, accéléré à la vitesse de (c), donc de masse "infinie", passe entre ces deux observateurs.
 
trounoir
 
Le résultat devrait en être un rapprochement des deux observateurs sur une dimension, donc un raccourcissement de leur distance de séparation initiale (espace-temps). Suite au passage du vaisseau et après ce rapprochement, les deux observateurs devraient reprendre leur place initiale, l'espace reprenant sa forme. Par exemple, et dans un domaine tout à fait différent, nous pouvons imaginer disposés sur les bords d'une route deux observateurs, un de chaque coté et se faisant face, et un camion lancé à grande vitesse passant entre ces deux observateurs. On pourra alors constater que les deux observateurs sont aspirés et se rapprochent au passage du camion pour reprendre leur place une fois le véhicule passé.
 
Il s'agit là bien sûr d’une aspiration due à l'air mais ceci illustre assez bien notre propos précédent Jusque là nous avons fait intervenir pour la démonstration un objet macroscopique (vaisseau) : qu’en est il d'un objet microscopique (rayon) constitué d'autant de particules voyageant à la vitesse de (c). Il y a la possibilité non négligeable qu'un rayon de particules passant entre les deux observateurs produise un résultat semblable à celui provoqué par le vaisseau cité plus haut L'explication pourrait résider dans le fait que chaque particule du faisceau constituant le rayon se comporte comme autant de micro trous noirs et modifie sur son passage les valeurs espace-temps
 
  • Invité - Titop

    Signaler

    D'après moi, si la théorie de la relativité est juste, l'idée d'amener un objet possédant une masse à atteindre la vitesse de la lumière est impossible, car il faudrait une énergie infinie, donc plus qu'on en trouve dans tout l'univers.

    à Québec City, QC, Canada
  • Invité - globule

    Signaler

    selon l’idé du déplacemant de notre étoile sur le model en déplacement de vortexte les planete qui régisse la singularité de notre systheme solaire son elle bien positionner en fonction de leur distance du soleil car jupiterre est sansé etre plus prets du soleil que saturne ou si le modele positionne les planete selon la relativité temporel ….car le modele ilustrerais bien que les planete de anneau externe son en réaliter dans uneautre endroitant assugetis a la force de graviter d’un trou noir dans lequel l’anneau interne graviterais pliant espace et reliant les deux cheminemant paralele si c’est le casla singulariter provient donc de l’éfondremant d’une supernova et le soleil résulte de l’implosion d’ans léposion se qui a apporter une stabiliter interne toute source de lumiere et de graviter sans pour autant attirer les corps célestre donnat au travers une ceinture d’antimatiere l’opposer de la lumiere absorber ….donc la stabilité gravitationel tiens son énergie de l’antimatier de la lumiere elle meme donc sorti du systheme solaire sa dois etre lumineux pas mal a moins que le seul moyen de s’extirer de cette graviter ou les dimansion n’on plus de temps de graviter ne peut etre définis par notre entandemant donc nous ne pouvons y exister que sous une forme illusoire …..levide absolu contreint a etre emplis de source lumineuse ou encore photonique donnc les corde nous permet a coup sur de percevoir et de rejoindre les systheme soumis a une singulariter ……le seul moyen de ne pas se perdre dans la néantique est de symmobiliser dans la trainer spectrale de notre systheme solaire pour etre soumis a l’atimatiere de ce qui régis notre dimantion on ne peu doc pas voyager assez vitte pour en sortir mais plus to on as la capaciter de symmobiliser d’ans le vortexte pour rejoindre la source spectrale d’une autre syngulariter tracant un couloir dimantionnelle a partir des ultrason qui dans l’intersidérale se retrouve a etre soumis a un autre chant de graviter possédant un bouclier face a la néantique de l’espace intersidéral …..le son pour ouvrir le passage immobiliter pour se contreindre a se cohuter en une forme d’entimatiere qui résulte de notre réalit dimantionelle donc saturne et jupiter serais la meme source d’acumulation de gaz ayant évoluer par des force gravitationelle opposer ….une subissant le magnétisme gravitationnelle de la supernova qui séfondre et l’autre linplosion qui en résulte donc ccontrait a divers force et as un environnemant opposer leur formation résulte en un tout seul les gaz spectrale sy étant aglomérer forme un astre a un multipe visage unes des astre a absorber plus d’atre que le contenue de son reflet qui est la réflection de son opposer jupiter est donc l’opposer du systheme interne soumis au contreite de la la néande mais qui est en réaliter présent physiquemant dans son opposer dons possédant quanre lune étant la réflection du sytheme interne subissant la néantique absorbant gravitationnellemant les 4 planete de l’anneau interne qui sous l’opposer du quantique serais devenu des astre saturne se positionne a l’intérieur de notre soleil primaire mais évolue en absorbnt ar gravitation les astre soumis a une autres néante contrain a une présance physique a l’intérieur de notre singulariter donc les élémat les réaliter singuliere que nous pouvons visiter se décuple a chaque arret gravitationnel d’un vortex spectral a un autre ….nous résultant a des environnemant singuliere pouvant abriter une stabiliter gravitationnelle …..
    jupiter est donc le reflet de l,anneau interne soumis au force d,un trou noir elle résulte de la condansation de gaz atirer vers le trou noir certain élémant onde gaz solid y pénetre mais une danse acumulation retien sous sa force de graviter les corps célestre de l'anneau interne qui aurais évoluer dans une autre temporaliter pour l’anneau interne sa présence est donc physique mais le solail ne sy retrovepas …..se qui aublige sans aucun doute notre relativité a avoir eu deux parcour distinc comme tout systheme singulier existant deux réaliter paralele l'anneau externe est un systheme qui s'est former de la meme supernova résultant une autre néande qui est asugettis a la meme sigularité paralele qui qui se résoude a avoir comme seul contact la graviter aisi que photon pour donc la matiere noir as autant de contenu que la matiere elle mme mais el est asugetismant de la cousion de notre dimantion qui possede deux parcour temporel soumis a deux réaliter dans un lieux inexitant conex nous résultont donc de l’antimatiere plus que cette deniere rsulte des deux temporalité sétant antrecroiser donc priver de graviter ainsi que de temps il nous est possible d’exister sous forme itrante sontonicc spectral

    à Métabetchouan, QC G8G, Canada
  • Invité - invité

    Signaler

    :)personnelment bonne notion réaliste!.

  • Invité - CaptainMurk

    Signaler

    Certes Invité-T mais comme nous le savons tous, le temps est lié à l'espace. Une déformation de l'espace déforme intrinsèquement le temps. Ainsi, les voyages dans de potentiels "mondes parallèles" (je ne crois pas trop en cette notion) et également un voyage dans un temps parallèle. Cela ne sera donc pas dans notre passé mais dans celui d'un autre monde (donc inutile). Les voyages dans le futurs sont impossibles car le futur n'a pas encore été créer pour telles ou telles dimensions. Et pour info, les photos ne sont que des représentations artistiques de trou noirs ;)

  • Invité - t

    Signaler

    ces image ne montre pas le voyage dans le temps mais le voyage dans les mondes parallèles

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Articles Science :

subliminal-coca-cola
28677

Messages subliminaux

in Science
Dans un film, il y a environ 25 images par seconde, l'oeil ne perçoit pas l'image seule…
290px-Leonardo da Pisa
26749

La suite de Fibonacci

in Science
Statue de Leonard de Pise dans sa ville natale Mathématicien italien né à Pise, Léonardo…
crop circle
25727

Crop Circles

in Science
Les "crops circles" sont des empreintes apparues principalement dans les champs de…
rock
23038

Rochers vivants

in Science
Jamais personne n'a vu ces pierres bouger et pourtant... Les pierres bougent. Et personne…
chemtrails
12108

Chemtrails

in Science
Documentaire étonnant réalisé par Michael J. Murphy, Paul Whittenberger, et G. Edward…
lune
26689

On a marché sur la Lune ?

in Science
Depuis 1969, certains s'interrogent. L'exploit des Américains a-t-il été mis en scène…
effet-pyramide-Nikola-Tesla-543po
50850

L'effet pyramide

in Science
Nikola Tesla considérait la Terre comme l'une des plaques d'un condensateur, l'ionosphère…
cerveau
20175

Le cerveau et ses automatismes

in Science
Nos cerveaux sont programmés pour comprendre ce que l’on voit, entend, sent, touche et…
nikola-tesla
26812

Nikola Tesla

in Science
Sibérie orientale, 30 juin 1908 : le ciel au-dessus de la rivière Toungouska est…
pyramide-de-keops-a-gizeh
17036

Pyramides le grand secret

in Science
Moulage des blocs Le mot est lâché mais par qui ? Dans un salon de bobo parisiens ? Ou…
Planete
22425

Planète manquante

in Science
Et si cette pIanète avait été peuplée de créatures intelligentes ? Entre Mars et Jupiter,…
280px-QtubIronPillar
21916

Pilier de fer de Delhi

in Science
Histoire Le pilier mesurant plus de sept mètres, en comptant la partie enterrée et le…
phases-lune
57585

Mystères sur la Lune

in Science
Introduction Le 7 Février 1998 nous apprenions dans le quotidien local que l'Association…
area51 sign
25605

Zone 51

in Science
Celui qui pénètre dans cette partie de l'immense désert du Nevada risque sa vie.…
bermude
26829

Triangle des Bermudes

in Science
Les disparitions en mer ont depuis toujours été nombreuses et elles sont généralement…
philadelphiaexperiment
17270

The Philadelphia Experiment

in Science
Que c'est-il passé, en 1943, au Large des côtes américaines ? Que tentait la Navy sur un…
EspaceTempsEinstein
27269

Espace-temps

in Science
L'homme pourra-t-il le manipuler un jour ? La science-fiction nous a habitués aux voyages…
unipara1
25114

Univers parallèles

in Science
Introduction Il peut se faire que certains faits arrivés à des personnes pourtant très…

Dernier commentaire

Invité - Numerus
Rien de nouveau..., Strabon l'écrivait déjà il y a plus de deux mille ans, je cite: "On croit aussi...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.